Poésie pour mieux vivre le confinement

Nous voilà confiné.es… Le temps semble s’être arrêté. Situation très propice à l’écriture ! Et particulièrement à celle de haïkus pour les intimes, haïkaïs pour les puristes : ces poèmes-instants qui captent les infimes frémissements de la nature. Le poème japonais en trois vers qui décline les saisons peut être tour à tour mélancolique, doux ou humoristique. La poésie française du haïku s’impose parfois la règle de 5-7-5 syllabes, mais tout est possible à l’ère du vers libre. Et notre pré carré étant pour l’heure restreint, nous avons choisi la métrique qui nous est venue : suivre l’inspi !   Les secondes 7 du lycée de la Côtière ont donc composé ce petit jardin, au plus près de nos observations, pensées et sentiments du moment.

Haïkus Jardin japonais